il y a 3 semaines -  - 3 minutes

Emmanuel Esquieu, CEO Knowmore : « nous réalisons une croissance de 200% sur l’adoption digitale »

Parmi les pépites encore méconnues de la tech figure Knowmore. L’entreprise spécialisée dans le marché du DAP (plateforme d’adoption digitale) profite d’une croissance à 3 chiffres et entend développer de nouveaux leviers. Coup de projecteur avec Emmanuel Esquieu, CEO de la société tech.

Il est des secteurs promis à un bel avenir, dans lesquels de véritables pépites officient dès à présent. C’est le cas de la société Knowmore, éditeur spécialisé dans les problématiques de soutien et de formation des utilisateurs aux logiciels métier. Depuis désormais 20 ans, l’entreprise tech se présente comme un pionner du marché de la DAP (pour plateforme d’adoption digitale).

Emmanuel Esquieu, CEO de Knowmore

L’éditeur propose ainsi un GPS applicatif similaire à celui présent dans une automobile. Ce dernier va littéralement guider un utilisateur pour lui apprendre à utiliser correctement un logiciel métier ou une application. Knowmore milite donc en faveur de l’adoption logicielle. Un pari qui a déjà séduit 40% des grands comptes présents au CAC40. Explications avec Emmanuel Esquieu, CEO de l’éditeur

Quels sont les leviers de croissance majeurs de Knowmore ?

Emmanuel Esquieu : Les indicateurs de croissance sont très bons. Le marché de la DAP est véritablement en train de connaître une explosion. Par conséquent, les activités liées à notre GPS applicatif K-NOW connaissent une croissance à 3 chiffres. Ces témoins sont encourageants dans la mesure où ils nous permettent de développer de nouveaux outils.

La formation aux nouveaux produits logiciels demeure au centre de nos attentions. C’est pourquoi nous avons développé un second outil de simulation d’un logiciel métier (maison ou du marché) K-STUDIO. Il est donc désormais possible de simuler une application bancaire, par exemple, afin que les collaborateurs d’une banque soient formés à son utilisation. A cette facilité d’usage s’ajoute la légèreté puisque l’ensemble peut être disponible sur une simple clé USB.

Actuellement, de nombreuses entreprises doivent se positionner sur le terrain de la conduite du changement. Le recours à des logiciels de soutien permet de réduire les appels vers les centres d’aides et de faire comprendre l’utilité d’une nouvelle brique logicielle. En somme, nos outils permettent à davantage de collaborateurs de monter à bord de la transformation numérique.

Quelles sont les métriques sur lesquelles vous portez votre attention ?

Nous visons de dépasser les 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année. Knowmore a fait le choix d’accélérer ses activités dans le SaaS, ce qui a permis de réaliser une croissance de plus de 200% sur l’Adoption Digitale en 3 ans. Le mode récurrent grâce aux abonnements permet ainsi de disposer d’une bonne visibilité. D’autant que le récurrent augmente régulièrement.

A cela il convient d’ajouter que nous bénéficions d’un ARR et d’un MRR plutôt élevés. La très grande majorité de nos clients sont des grands comptes, parmi lesquels nous avons tissé des relations durables de confiance.

Notre objectif est désormais de tripler notre chiffre d’affaires. Le secteur connait une véritable explosion et nous ne voulons rater aucun virage. Pour ce faire, nous entendons adopter des process davantage « industrialisés » plus à même de correspondre aux attentes renouvelées des grands comptes.

Quelles prochaines innovations technologiques mettez-vous en avant ?

L’innovation fait partie de notre ADN depuis notre création en 2001. Nous avons ainsi récemment conçu un outil d’analyse des usages. Il s’agit en quelque sorte d’un « Google Analitycs » de l’application métier. Notre solution analyse des sets entiers de données afin de déterminer les points de friction. Il va comprendre les éventuelles difficultés métier rencontrées afin d’optimiser les performances dans l’usage applicatif. Knowmore projette dans sa roadmap d’introduire un moteur utilisant l’intelligence artificielle.

En somme, cet outil permet in fine de mesurer le ROI de l’utilisation d’un logiciel. Il s’agit donc d’un capteur important pour toute organisation souhaitant maîtriser ses coûts et disposer de rapport statistiques et tangibles sur le sujet.

Quel est votre horizon en termes de levée de fonds ?

Nous conduisons actuellement des réflexions sur la question de lever ou non des fonds. Knowmore s’est auto-investit depuis sa création. Nous avons donc la chance de n’avoir aucune dette et de conserver nos actionnaires initiaux. Mais chacun constate que le marché international est actuellement très actif. Nous portons donc nos attentions sur l’éventualité de nous déployer dans de nouveaux pays.

A l’heure actuelle, tout est ouvert car de belles réussites peuvent s’envisager hors de France. Se développer sur le territoire national n’est pas une fin en soi et notre solution pourrait tout à fait être promues au moyen de partenariats forts.