il y a 2 mois -  - 4 minutes

Les 5 tendances EdTech à surveiller en 2022

En matière de tendances EdTech, plusieurs mouvements technologiques sont à surveiller en particulier. Qu’il s’agisse de l’utilisation de la data ou de l’essor de l’intelligence artificielle, ces différents volets servent le développement de l’écosystème entier autour de l’Education, la formation et de la reconversion.

La crise sanitaire liée au Covid-19 a laissé des habitudes durables dans les moyens de s’informer et d’apprendre. A mesure que la transformation numérique continue de s’accélérer, les innovations autour de l’Education poursuivent leur développement. Dans ce cadre, plusieurs tendances EdTech nouvelles se dessinent autour de l’optimisation et de la connexion des étudiants aux nouveaux supports.

A l’image de l’année passée, les entreprises de l’écosystème devraient poursuivre leur développement. Que ce soit à l’image de la levée de fonds de 80 millions d’euros d’Openclassrooms, membre de Numeum, ou de la croissance forte d’autres acteurs du secteur, la tendance a vocation à se maintenir. Ce mouvement doit cependant s’appuyer sur plusieurs tendances lourdes. Comme autant de moyens de créer des leviers de croissance conséquents.

apprentissage mixte TechTalks Numeum tendances EdTech

Une abondance de données… pour nourrir l’IA

Il est évident que l’apport de la donnée se révèle critique pour toute solution EdTech. Selon des chiffres apportés par le cabinet Forrester, les entreprises dites « data driven » observent une progression supérieure de 30% aux autres. A mesure que les enseignements virtuels se développent, ce flot tend à se développer davantage. C’est pourquoi il est important que chaque entreprise puisse déterminer où sont situées les données les plus pertinentes.

L’un des usages les plus constants en matière de tendances EdTech demeure ainsi l’intelligence artificielle et le machine learning. Ces technologies sont à la source de nouvelles entreprises du secteur, en particulier aux Etats-Unis. De nombreux cabinets rapportent ainsi que les dépenses en la matière doivent augmenter de 6 milliards de dollars d’ici 2025. Le besoin est alors patent d’implémenter ces technologies.

L’IA est alors en mesure d’aider à améliorer l’activité des entreprises de la EdTech via la création d’applications dites « intelligentes » ou de développer de nouveaux outils logiciels. Pour sa part, le Machine learning servira à améliorer les méthodes de reconnaissance et d’apprentissage.

La gamification modifie les manières d’apprendre

Parmi les grandes tendances EdTech, on note que la majorité des solutions du marché sont basées sur des mécanismes d’apprentissage hérités des jeux vidéo. Une gamification permettant l’utilisation de produits comme les tablettes tactiles, les ordinateurs portables ou bien encore des casques de réalité virtuelle. Ces moyens permettent d’accroître l’engagement des utilisateurs. Les résultats, souvent positifs, des apprenants s’en font ressentir.

tendances EdTech Photo by Cláudio Luiz Castro on Unsplash

Dans un sens plus large, ce mouvement traduit une vague plus large liée à la transformation numérique des lieux d’enseignement. L’ensemble du secteur dispose à ce titre de l’opportunité d’embrasser cet ensemble. Les structures de télécommunications actuelles sont ainsi telles qu’elles permettent l’émergence de la verticale.

Développer les compétences de chacun

Selon des observations du Forum Economique Mondial, à l’horizon 2025 la moitié des employés auront besoin d’acquérir de nouvelles compétences. Un chiffre qui, selon l’organisation, ne comprend pas les personnes qui n’occupent actuellement pas d’emploi. Les EdTech se doivent ainsi de jouer un rôle majeur dans la requalification et la reconversion des collaborateurs.

Elles peuvent, en ce sens proposer aux entreprises des outils numériques autorisant les enseignements personnalisés. Ces derniers peuvent aider les employés à suivre leur progression sur la base de micro-programmes permettant de valider de nouvelles connaissances.

L’enseignement : véritable clé du bien-être ?

Le secteur vit un instant tout particulier. Au sortir d’une crise majeure, de nouvelles opportunités ainsi que de nouveaux usages sont nés. Partis pour s’inscrire dans la durée, ces derniers permettent aux éducateurs, étudiants et à l’ensemble du cosme de l’éducation d’adopter des directions nouvelles. Les impacts de cette pandémie sont ainsi à dégager sur le long-terme.

PTECH Oracle TechTalks tendances EdTech

Ces usages s’accompagnent des protections idoines encadrées dans leurs usages. La protection des données personnelles relatives à la certification de la formation doit donc être assurée. Tout particulièrement lors de la manipulation de ces dernières. Aussi, chaque corps enseignant doit réfléchir aux moyens d’éviter l’isolement des personnes qui suivent ces cours d’un nouvel ordre.

La VR et l’AR au service des tendances EdTech

Qu’il s’agisse de métavers, de réseaux de mondes virtuels 3D ou d’outils immersifs en ligne, les EdTech permettent de créer de nouvelles expériences immersives. Selon des chiffres rapportés par HolonIQ, les dépenses en matière de réalité virtuelle (VR) et de réalité augmentée (AR) devraient augmenter de 12,6 milliards de dollars. Soit le double des dépenses consacrées à l’IA et au Machine Learning.

Dans le secteur de l’Education, l’AR peut permettre d’introduire des éléments virtuels nouveaux au sein de scénarios favorisant l’engagement des étudiants. Mais également favoriser les interconnexions avec les enseignants. De son côté, la VR va autoriser la création de véritables univers simulés ressemblant aux environnements de classe. De quoi intégrer au mieux de nouveaux enseignements.

Olivier Robillart