il y a 1 mois -  - 4 minutes

La Tech est-elle vraiment prête pour le télétravail ?

La pratique du télétravail est sans conteste appelée à se développer au sein des entreprises. Pour organiser au mieux cette évolution du travail, la tech met en place de nouvelles stratégies. Une enquête conduite par TECH IN France démontre que la majorité de l’écosystème a pris en main ces changements.

Quelle place pour le télétravail, ses conséquences psycho-sociales, quelles nouvelles obligations pour les employeurs, quels leviers pour les entreprises, que faire de leurs locaux ? Autant de questions que se posent naturellement les entreprises. TECH IN France y répond au moyen d’un livre blanc et d’un sondage baptisés « Les entreprises Tech sont-elles vraiment prêtes pour le télétravail ? ».

L’organisation représentative de la tech en France publie ainsi les résultats d’un sondage exclusif sur la préparation des entreprises de la tech face à la pérennisation du télétravail. Une étude inédite conduite auprès de l’écosystème tech et logiciel permettant de recueillir les témoignages d’entreprises de toutes tailles, françaises et américaines.

La question sous-jacente posée par ce document revient à déterminer quelles stratégies ont été mises en place en matière de télétravail. Et s’il existe ou non des risques spécifiques liés à ce mode. TECH IN France y répond en précisant que, en grande majorité (86%), le télétravail est accueilli très favorablement par les salariés.

La crise : un accélérateur du télétravail

Le constat est que la récente crise sanitaire a agi comme accélérateur du télétravail dans la mesure où plus de 65% des sondés déclarent qu’ils vont en partie conserver ce mode. Aussi, 63% des entreprises interrogées précisent avoir mis en place une charte liée au télétravail au sein de leur organisation.

-> Pour en savoir plus : consulter le Webinar de TECH IN France à propos du télétravail : les entreprises Tech sont-elles prêtes ?

Les entreprises sont donc unanimes quant au fait que télétravail a des bienfaits sur le bien-être des collaborateurs. Elles considèrent également à plus de 70% qu’il s’agit-là d’un facteur de productivité des collaborateurs. Antoine Wattinne, Directeur Public Affairs de Cegid explique : « Le télétravail de demain doit s’inventer. Un nouveau management devient essentiel dans la mise en place et dans la pérennisation de ce mode. Il y a clairement besoin à l’heure actuelle de formation en matière de télétravail ».

Des propos également soulignés par Frédéric Petitbon, Associé PWC People and Organisation : « Il faut revoir les règles du jeu. Quand créer le temps pour le collectif et les échanges. Il n’est plus concevable de prévoir les changements organisationnels sans remise à plat complète des agendas. Par exemple, lorsque tout le monde est au bureau, il est recommandé d’éviter les réunions. Les règles du jeu changent et les managers ont la main, pas seulement les collaborateurs ».

Des craintes… et des synergies à élaborer

Toutefois des craintes existent quant à la cohésion des effectifs, à l’intégration des nouveaux collaborateurs mais également psychosociaux. Nadia Barville-Deromas, Psychologue du travail Ergonome et Consultante Usages Numériques et Santé au Travail explique : « Nous avons vu exploser une organisation spécifique du travail. Personne n’est habitué à travailler H24 avec sa famille. Cela crée des difficultés, des organisations spécifiques… Des réunions à 6h30 ou à 21h ont été organisées sans que des règles de fonctionnement préalable soient établies. Cela a contribué à créer des surcharges cognitives ».

Des propos soutenus par Leïla Abdelouahed-Chojnacki, DAF et DRH de PYX4 : « Nous avons fait en sorte d’éviter l’isolement. Notre réflexion s’est donc portée sur les locaux et leur aménagement. L’idée était de permettre aux personnes de revenir au bureau sans qu’elles soient isolées les unes des autres ».

Reste qu’il existe des personnes qui demeurent rétives au télétravail. On estime à l’heure actuelle entre 10 à 20% les personnes pour qui ce mode soulève de nombreuses difficultés. Un état de fait qui soulève des questionnements quant au fait d’alerter les directions sur ces situations personnelles.

Pour répondre à ces questionnements, le livre blanc « Les entreprises Tech sont-elles vraiment prêtes pour le télétravail ? » revient également sur la problématique du “travail ensemble” et propose à chacun des bonnes pratiques et des clés pour comprendre ce phénomène appelé à se pérenniser. Pour que la mise en place du télétravail de fasse en harmonie avec toutes les parties concernées au sein des entreprises.

Les 10 bonnes pratiques de TECH IN France

Dix bonnes pratiques incontournables destinées aux professionnels tel que la mise en avant du rôle du médecin du travail pour diminuer les éventuels effets délétères dus au télétravail, la sensibilisation collective afin d’éviter les préjugés concernant les télétravailleurs ou la mise en place de chartes rappelant le comportement que chacun doit adopter en matière de disponibilité et de collaboration.

Un constat global s’impose donc auquel TECH IN France vient se joindre en donnant la parole à des DRH et des experts du sujet. Outre l’organisation régulière d’un groupe de travail sur les thématiques RH, l’association a permis la tenue de nombreux webinars dédiés à la question. Des responsables des ressources humaines peuvent ainsi livrer leurs retours d’expérience, sur la manière d’aborder cette phase suivante du télétravail, et les retours de leurs équipes. Des paroles précieuses pour qui entend modéliser de nouvelles organisations du travail.