il y a 7 mois -  - 3 minutes

Embauche, entretiens : le recrutement est-il possible en période de confinement et après

La présence de la majorité des collaborateurs en télétravail peut avoir des conséquences sur les processus de recrutement des entreprises. Pour autant, les éditeurs tech permettent aux professionnels d’adapter leur process à tous types de situation. Permettant de suivre naturellement les étapes d’un recrutement.

Faut-il revoir en profondeur les processus dédiés au recrutement du fait de la période de confinement ? La question est pertinente pour l’ensemble des professionnels devant s’adapter à cette situation particulière de crise sanitaire. Un sujet à propos duquel TECH IN France s’attache à organiser de nombreux événements et rendez-vous avec notamment un groupe de travail RH ainsi que des webinars dédiés.

Dès lors, l’une des problématiques pour les entreprises engagées dans un processus de transformation numérique peut être de passer à des entretiens d’embauche entièrement numérisés.

Recrutement Techtalks

Pour y parvenir, les moyens mis à disposition des professionnels sont nombreux. Tests techniques en ligne, outils de visio-conférence, logiciels de suivi des compétences des collaborateurs en phase de recrutement… Il est ainsi devenu aisé de de procéder à des embauches sans avoir à rencontrer physiquement un candidat.

Un point sur lequel tient à s’exprimer Ludi Akue, Directrice technique de Carlili : « Tout ce qui relève du non-verbal peut s’avérer difficile à capter. Mais rien n’est impossible, bien au contraire. Il est par exemple possible d’organiser un entretien supplémentaire portant sur les soft skills. Sur ce domaine particulier, nous disposons d’une base de questions établies pour programmer un entretien à propos de sujets généraux portant sur les valeurs que nous véhiculons. Cela permet également de comprendre le degré de curiosité, d’ambition et d’authenticité d’un candidat ».

Disposer d’une cartographie des compétences

Un constat clair à partir duquel les experts s’accordent à dire qu’il est nécessaire que chaque entreprise dispose d’un processus de recrutement clair. Et ce que l’on soit en période de confinement ou non. Parmi les facteurs clés de succès permettant aux professionnels de valider leurs recrutements figure ainsi par exemple des procédés permettant d’ordonner une cartographie des compétences à la fois sur les hard et les softs skills. Un outil de poids pour aller chercher les candidats idoines.

Sébastien Franck, Co-founder Hirefirst ajoute : « La problématique autour des outils à utiliser est pertinente. En moyenne, un process de recrutement prend environ 5 semaines. Les outils numériques peuvent accélérer ces procédures. Ils sont indéniablement utiles dans la mesure où ils apportent aux candidats une meilleure e-immersion dans l’entreprise. Il faudrait toutefois développer de nouvelles recos pour améliorer ces process d’entretien particuliers ».

Recrutement : Process after all

Dès lors, l’existence de process de recrutement semble être la clé de la réussite. En particulier pour les entreprises désirant poursuivre les embauches dans n’importe quelle situation. Elles ne doivent ainsi pas dépendre des contextes. Mais bel et bien préexister à toute situation, qu’elle soit exceptionnelle ou particulière.

Arnaud Gien-Pawlicki, Head of Talent chez Transaction Connect explique : « La question centrale pour tout DRH demeure de savoir s’il est nécessaire ou non de programmer un entretien physique. Cette dernière possibilité peut s’avérer utile pour que le futur collaborateur voie l’environnement de travail, les personnes qui le composent, les locaux… Pour le moment, le numérique ne permet pas de combler ces attentes en termes de qualité ou de cadre de vie au travail. Mais il faut également se concentrer sur le fait que plus les process de recrutement sont lourds, plus il convient de les digitaliser ».

Plus les process de recrutement sont lourds, plus il convient de les digitaliser

Il est ainsi évident que les outils et applications de recrutement à distance permettent de fluidifier le travail. La recommandation des experts est ainsi de ne pas interrompre les process de recrutement. La conséquence directe serait alors le décalage d’une reprise de l’activité de plusieurs semaines. Voire plusieurs mois une fois la crise passée.

Aude Barral, Co-fondatrice de CodinGame explique : « Pour les recrutements tech, il est important d’aller plus loin qu’un simple entretien Skype. Les développeurs sont souvent réticents à des entretiens RH très éloignés de leur métier, où on leur demande de parler d’eux. Ils sont souvent plus à même d’exprimer leur personnalité à travers un support qui leur est familier : le code ».

Dans ce cadre, les solutions de « live coding » comportant un module de visio-conférence. Elle contient aussi une interface de développement intégrée permettant d’explorer davantage les compétences techniques des candidats au recrutement. Ces derniers sont principalement basés sur la simulation et place un éventuel collaborateur dans une situation réelle. Le système lui demande de résoudre des problèmes de programmation concrets qu’il pourrait rencontrer au sein de la structure. Un atout indéniable au service de son intégration future.