il y a 2 mois -  - 4 minutes

Antoine Détis, Tool4staffing : « Nous créons un réseau intelligent autour du recrutement »

Antoine Détis, CEO et fondateur de Tool4staffing, logiciel en SaaS dévoile sa vision de la digitalisation du secteur du recrutement. Une véritable révolution en cours.

Tool4staffing propose depuis 2016 des solutions permettant aux professionnels de recruter plus facilement et de perdre moins de temps dans ces processus chronophages. Une véritable révolution en termes d’innovation est à l’œuvre dans ce secteur promis à de fortes évolutions dans les années à venir.

Antoine Détis, CEO et fondateur de Tool4staffing
Antoine Détis, CEO et fondateur de Tool4staffing

Le marché du recrutement connaît depuis quelques années de fortes mutations. Comment les accompagnez-vous ?

La société Tool4staffing a été créée en 2016 sur le constat d’une véritable inversion des tendances dans le monde du recrutement. On ne recrute plus comme il y a 20 ans. En effet, il y a de plus en plus de candidats sur le marché, un recrutement coûte cher et les entreprises peuvent de moins en moins se permettre de le rater. Certains postes connaissent une pénurie de main d’œuvre (les développeurs par exemple). Les réseaux sociaux sont également le miroir des conditions de travail.

Il faut donc repérer au plus vite le bon candidat, savoir l’attirer avec une bonne marque employeur et le faire rester dans l’entreprise. Pour accompagner ces mutations, nous appliquons les technologies dures de marketing digital au secteur du recrutement : communications ciblées, matching sémantique, scoring, automatisation des relances… L’objectif est de permettre au recruteur de traiter les candidats comme des clients tout en s’épargnant de nombreuses tâches rébarbatives. 

Tools4staffing

Nous leur proposons par exemple des outils de matching pour faire sortir des candidats pertinents de leurs bases, et leur permettre d’exploiter celle-ci. Nous allons également aller plus loin, en lançant un réseau intelligent qui permettra de partager les profils pertinents des finalistes mais non retenus sur des processus d’embauche.

Les trois dernières années ont permis de démontrer la réussite de notre approche. En 2018, nous avons multiplié par trois le nombre de nos clients. Nous allons multiplier par deux ce nombre cette année. Notre cible se porte sur les recruteurs, qu’ils opèrent en cabinet ou en entreprise.

Comment améliorer la marque employeur des entreprises ?

Le secteur du recrutement a une définition relativement simple de la marque employeur : améliorer l’image de son entreprise auprès des potentiels collaborateurs. En gros, venez chez nous il fait bon d’y travailler. Nous pensons que la marque employeur se travaille dès le profilage et les interactions avec le candidat. Pour faire un parallèle avec le marketing, il faut faire d’urgence un reciblage autour des candidats.

Or aujourd’hui la relation entre le recruteur est assez simple : soit le premier embauche le deuxième et ils se jurent de se revoir à la machine à café, soit c’est très probablement la dernière fois que les deux personnes se parlent. C’est là que l’application de matching intelligent peut changer les choses. Faire rentrer le profil du candidat dans une base de données et définir une méthode et un timing de communication en fonction des besoins. Une communication plus fluide avec le candidat, c’est pour nous la base du développement de la marque employeur.

Une marque employeur peut rapidement se détériorer si l’ensemble des processus liés au recrutement ne sont pas opérés correctement.

De plus, certains cabinets de recrutement disposent actuellement de bases de données de candidats très étoffées, hautement qualifiées. Il s’agit de véritables mines d’or qu’ils n’exploitent pas, faute de moyen techniques pour le faire. Nos outils permettent d’exploiter au mieux ces bases candidats. Il demeure important de conserver toute son attention sur la marque employeur. Elle peut rapidement connaître une détérioration sans étude de l’ensemble des processus liés au recrutement.

Partant de ce constat, notre logiciel de recrutement permet aux recruteurs d’utiliser des technologies de matching sémantique et segmentation. Certains modules d’automatisation permettent d’animer une base de candidats directement depuis l’outil. L’ensemble de nos clients adhère à cette manière de travailler. Certes, pour certains grands comptes, le changement de paradigme est plus complexe. Mais ils savent qu’ils devront tôt ou tard migrer vers ce type de logiciels de recrutement.

Les professionnels sont-ils suffisamment conscients de l’intérêt de disposer d’une solution logicielle épaulant leur recrutement ? ou nombre d’entre -eux agissent encore « à l’ancienne » ?

Beaucoup fonctionnent encore en effet « à l’ancienne ». Ils disposent d’une base de données mais elle est inexploitable pour plusieurs raisons. Les candidats sont assez peu qualifiés, ou en tout cas codifiés de manière à pouvoir être retrouvés par la suite. Les dossiers et l’intérêt ont une date de péremption assez rapide car les candidats ne sont ensuite plus sollicités.

Tool4staffing permet de remédier à cela, notamment grâce aux outils tels que le matching sémantique. Il permet de “coder” automatiquement les candidats en se basant sur le contenu de leurs CV, en complément de la qualification manuelle des recruteurs. En outre, nos outils de communication (portail candidats, e-mailing ciblés, relances automatiques…) permettent d’animer la base candidats.

Comment relier l’IA au monde du recrutement ?

Nous pensons que l’IA doit aider l’humain, et non s’y substituer. C’est un puissant aide à la décision à laquelle on peut déléguer des tâches rébarbatives. Dans notre logiciel nous nous appuyons sur elle pour extraire le contenu de tous nos CV de manière intelligente. Matcher des candidats avec des offres de manière automatiques. Scorer des candidatures entrantes par rapport à des offres données.

L’IA, à nos yeux, doit paradoxalement permettre au recruteur de se concentrer sur l’humain en délaissant des tâches techniques, souvent chronophages.