il y a 10 mois -  - 2 minutes

Le marché de l’informatique quantique pourrait atteindre 7,6 milliards de dollars

Les prévisions sont plutôt bonnes en matière de développement du marché de l’informatique quantique. Même si les estimations d’IDC ne sont pas si importantes que prévues initialement, le secteur devrait tout de même atteindre 7,6 milliards de dollars à l’horizon 2027.

Le cabinet IDC renouvelle ses prévisions pour le marché de l’informatique quantique. L’entité estime que le secteur pourrait atteindre 7,6 milliards de dollars d’ici 2027. Une belle progression depuis 2022 puisque le segment enregistre un taux de croissance annuel de 48,1 % sur cinq ans. Pour information, les dépenses liées à ce domaine n’étaient que de 1,1 milliard de dollars en 2022.

Ces prévisions sont toutefois légèrement moins optimistes que celles présentées par IDC l’an dernier. Un mouvement qui peut s’expliquer par plusieurs facteurs dont l’émergence de l’IA générative. Cette technologie, même si elle est affectée à d’autres usages, pourraient offrir une valeur conséquente à court terme aux utilisateurs finaux.

Ordinateur quantique : c'est quoi l'informatique quantique ? ordinateurs quantiques Alice&Bob Numeum TechTalks marché de l'informatique quantique

Parmi les autres facteurs incapacitants le marché de l’informatique quantique, on retrouve la hausse des taux d’intérêt et d’inflation plus élevés ainsi que la perspective d’une récession économique. Toujours est-il que IDC estime que le secteur devrait connaître des développements plus faibles. Tout du moins jusqu’à l’annonce d’un développement majeur de matériel quantique.

Des investissements en constante évolution

La période 2023-2027 devrait continuer d’être propice aux investissements. Ces derniers augmenteront d’environ 11,5 % afin d’atteindre 16,4 milliards de dollars. Un élément chiffré qui comprend les investissements des institutions publiques et privées, les dépenses en R&D ainsi que le financement via les sociétés de capital-risque ou de capital-investissement.

Ces investissements ont notamment pour objet de conduire les entreprises et organisations à obtenir un avantage quantique. Dans un environnement plus lointain, l’idée est de pouvoir élaborer des systèmes quantiques à grande échelle capables de résoudre des problèmes des plus complexes.

Olivier Robillart