il y a 12 mois -  - 2 minutes

L’intelligence artificielle suscite toujours l’inquiétude en France

Selon les derniers chiffres présentés par l’Observatoire de l’innovation responsable d’Oracle, le développement de l’IA apparaît encore comme une menace. Près de la moitié des sondés en France jugent que l’intelligence artificielle pourra dépasser un jour l’intelligence humaine.

Une nouvelle étude publiée par Oracle vient confirmer l’inquiétude d’une partie des Français à propos de l’intelligence artificielle. L’Observatoire de l’innovation responsable édité par Oracle précise que 67 % des sondés considèrent le développement de l’IA comme une menace. Aussi, 57 % d’entre eux pensent que l’intelligence artificielle dépassera, à terme, l’intelligence humaine.

A noter que l’enquête d’opinion réalisée avec Odoxa porte sur les 19 et 20 avril 2023 sur un échantillon de 1005 personnes représentatif de la population française, âgée de 18 ans et plus. Cette dernière constate l’augmentation de la crainte que portent les Français au sujet de l’IA. La valeur hausse en effet de 14 points par rapport à février 2023.

intelligence artificielle Numeum TechTalks

L’étude précise que cette inquiétude est alimentée par un sentiment de vulnérabilité et la crainte d’être dépassé par la technologie. L’utilisation des agents conversationnels intelligents ou des IA génératives comme ChatGPT ne sont pas étrangers à ces sentiments. Ainsi, 70 % des sondés jugent que les agents conversationnels constituent une menace en particulier dans le domaine de l’éducation.

Pour autant, ces technologies ne suscitent pas de rejet. Dans ce même domaine, les sondés estiment qu’il revient à l’Éducation nationale d’expliquer aux élèves comment utiliser intelligemment les agents conversationnels (56 %) plutôt que les interdire totalement (40 %).

L’intelligence artificielle aura un impact sur le quotidien

Christophe Négrier, Directeur général d’Oracle France, explique : « Alors que l’IA et les agents conversationnels font la Une de l’actualité depuis plusieurs mois, les Français s’interrogent sur l’impact de ces nouvelles technologies sur leur quotidien et leurs modes de vie. En tant qu’acteurs de la transformation digitale, nous devons entendre ces craintes légitimes. Mais également redoubler d’efforts pour montrer comment l’intelligence artificielle sera mise au service du bien commun. Toutes les grandes révolutions technologiques ont apporté leur lot d’inquiétudes. A nous de donner des garanties suffisantes de leur innocuité et de leur contribution à la construction d’un avenir tourné vers le progrès et la responsabilité. »

Parmi les autres domaines concernés par l’évolution de l’IA, l’étude prend en compte des secteurs comme l’emploi, la productivité ou bien encore la santé. En détails, les agents conversationnels intelligents sont perçus comme une menace pour l’emploi et pour la véracité de l’information (75 %). Mais également en matière d’égalité des chances et d’éducation (70 %). Toutefois, ces craintes sont moins marquées en ce qui concerne la protection de l’environnement (65 %), la productivité (57 %) ou la santé (55 %).

Olivier Robillart