il y a 2 semaines -  - 3 minutes

GreenTech Forum : le numérique réduit l’impact écologique

La prise en compte de la transition écologique des entreprises par le numérique est désormais incontournable. Pour conseiller et orienter les professionnels, le GreenTech Forum vient aborder cette thématique clé les 30 novembre et 1er décembre 2021 à la Défense.

Qu’il s’agisse de décarbonation, de réduction de l’empreinte environnementale ou de bonnes pratiques pour développer sa conscience écologique, les entreprises peuvent recourir au numérique. Dans l’optique de lier utilisation des services et logiciels numériques avec la prise en compte de ces nouveaux enjeux, le salon GreenTech Forum s’attache à combler les attentes des professionnels.

Transition écologique GreenTech Forum TechTalks

Le GreenTech Forum se présente en effet comme l’événement professionnel majeur dédié à la réduction de l’empreinte environnementale du numérique. Les 30 novembre et 1er décembre prochain, les entreprises concernées sont donc appelées à se réunir pendant ces deux journées incontournables dont numeum se présente comme le partenaire stratégique.

Le numérique, au sens large, permet en effet d’assurer la transition écologique des entreprises. Les dernières observations en date du rapport du Forum Economique mondial démontrent l’importance de certaines technologies, comme l’Intelligence artificielle. Selon les prédictions des experts, toute amélioration de l’efficacité énergétique de l’ordre de 1% peut provoquer 1300 milliards de dollars en termes de création de valeur. Un ensemble qui pourrait se dévoiler à l’horizon 2020-2050.

Pour répondre à ces enjeux, le GreenTech Forum aborde les thèmes de la responsabilité numérique de l’entreprise au même titre que l’IA for Green. Ou bien encore des sujets clés comme la formation des collaborateurs au numérique responsable et l’attractivité des territoires en la matière.

Numeum, force de propositions sur la transition écologique

Outre la nécessaire sensibilisation et formation au numérique responsable, de nombreuses mesures peuvent être prise en faveur de la prise en compte de l’empreinte environnementale de chacun. Numeum propose ainsi d’inscrire le numérique responsable au cœur de la stratégie des entreprises. L’organisme représentatif du numérique en France entend ainsi soutenir les mesures visant à renforcer la transparence sur l’impact environnemental numérique des entreprises et notamment l’inscription de l’impact environnemental dans les bilans RSE des entreprises.

Dans le même temps, l’ensemble des professionnels s’accordent à encourager l’écoconception des services numériques. L’article 55 de la loi AGEC prévoit que les administrations promeuvent les logiciels permettant de limiter la consommation énergétique. Numeum souhaite que soit rendue obligatoire l’écoconception des sites web. Mais également des services en ligne publics et des entreprises dont le chiffre d’affaires excède un certain seuil. Il pourrait, en outre, être créé un label environnemental pour les services numériques respectueux de l’environnement.

Par ailleurs, les organisations doivent pouvoir s’appuyer sur des bonnes pratiques faisant l’objet d’un consensus. Il convient de travailler sur des indicateurs définissant les méthodes de mesure pertinentes pour qualifier un service numérique éco-responsable. Ces indicateurs doivent s’intégrer dans une perspective de norme européenne.

Le GreenTech Forum lance son appel à contributions

Le GreenTech Forum est organisé par l’agence événementielle Formule Magique, sous le haut patronage de Planet Tech’ Care. L’organisation numeum se présente pour sa part comme le partenaire stratégique de ces deux journées. A noter que l’événement est actuellement en phase d’appel à contributions. Un volet qui est appelé à se clôturer dès le 13 septembre.

GreenTech Forum TechTalks

Ce dernier porte sur 4 thématiques majeures à savoir l’édition de bonnes pratiques, la Formation/Culture d’entreprise. Mais également l’Innovation et enfin les Outils, certifications, réglementation. L’objectif de ces thèmes est de mieux comprendre les enjeux de l’impact environnemental du numérique. Mais aussi de promouvoir le numérique responsable au sein des organisations.

C’est pourquoi l’ensemble des entreprises et experts du sujets sont appelés à se manifester afin d’apporter leur pierre à l’édifice. L’enjeu est de taille. La prochaine Présidence française de l’Union européenne devrait faire la part belle à la transition écologique. Dans le cadre de la relance économique, certains fonds alloués par l’UE seront destinés à la réduction de l’empreinte carbone. De quoi rendre chaque entreprise responsable de son propre avenir écologique.