il y a 4 mois -  - 3 minutes

Fin du télétravail : Pourquoi va-t-il falloir revenir au bureau

Dans la mesure où la période de crise sanitaire n’a pas vocation à se perpétuer dans le temps, les entreprises réfléchissent à de nouvelles organisations du travail. Dès lors, chacune d’entre elles tente de définir un cadre commun, entre télétravail et présence dans les bureaux.

Afin d’aborder les nouvelles organisations du travail, TECH IN France, le Syntec Numérique et le Cigref évoquent ces mutations au travers de webinars. Le dernier en date évoque la thématique naturelle du télétravail. Expertes et professionnels trouvent ainsi un cadre prospectif pour déterminer la manière dont les entreprises vont organiser les retours des collaborateurs dans leurs locaux. Mais aussi d’aménager les moyens d’aménager de nouvelles voies pour favoriser le travail en commun.

Télétravail TechTalks

Chaque entreprise s’est, en effet adaptée, du fait de l’émergence de besoins liés au télétravail. Si la crise sanitaire liée à la Covid-19 a créé de fait de nouvelles pratiques, il convient à présent de les inscrire dans le temps. En dehors de toute urgence. Dans cette optique de réflexion, TECH IN France, le Syntec Numérique et le Cigref se sont réunis autour d’un nouveau Webinar dans le cadre du groupe de travail commun. L’objectif étant de dégager de bonnes pratiques pour l’ensemble de la profession.

A lire :

Pour recevoir le replay du Webinar : Télétravail, futur du télétravail organisé par TECH IN France, veuillez vous rendre sur cette page.

Les avantages du présentiel

Être présentement au bureau présente de nombreux avantages. Il permet tout d’abord de tisser un véritable lien social entre chacun. Il autorise ainsi le développement d’une identité forte au sein d’une entreprise et le partage de valeurs communes. Au travers d’espaces de convivialité, les échanges sont ainsi mis en avant. Autre facteur positif, le présentiel permet une dynamique collaborative forte au moyen de réunions en présence, d’échange informels et du développement d’un esprit d’équipe.

télétravail TechTalks

Autre point non-négligeable, les locaux professionnels peuvent être dotés de services de bien-être et de conciergerie. Qu’il s’agisse de pressing, de pharmacie, de fauteuils massant, de luminothérapie ou tout simplement, de la possibilité de se faire livrer des colis au travail, le bureau présente de nombreux avantages. Ces éléments sont donc présents sans qu’il soit nécessaire de renoncer à un environnement confortable, de la présence de calme ou d’autres éléments favorisant la concentration.

Quel scénario pour l’avenir ?

Suite aux multiples confinements liés à la crise sanitaire, plusieurs axes de développement se présentent aux entreprises. François de Jouvenel, Délégué général de Futuribles présente ainsi son étude prospective baptisée : « Quelles organisations du travail à l’horizon de 5 ans ? ». Le document tente de dégager plusieurs pistes. Elles portent sur les voies qu’emprunteront les entreprises afin d’organiser au mieux le travail de tous.

Si de nombreux changements sont, en effet, à prévoir, il n’en demeure pas moins que des tendances lourdes restent effectives. Selon une étude de la Dares datant de novembre 2019, seulement 3% des salariés étaient effectivement en télétravail en France. Les aspirations étaient alors fortes pour ces derniers, toutefois les entreprises demeuraient réticentes quant au développement du travail « hors-les-murs ».

La situation a poussé Futuribles à conduire une réflexion prospective visant à questionner le futur des organisations du travail. Autant de champs des possibles imaginables par les entreprises. Ainsi, en premier lieu, il est imaginable que l’on assiste à des changements profonds dans le salariat. A tel point que la majorité des collaborateurs deviennent des prestataires de services indépendants. Une situation qui aurait pour but de créer une perte d’identité, de valeurs voire de la cohésion globale. Pour l’éviter, chaque employeur devrait alors développer les moyens de fidéliser les talents. Et cela, au moyen d’avantages, de nouvelles mutuelles, d’apport de travail à distance ou de formation.

Des situations de télétravail hétérogènes

Le deuxième scenario présente des situations de travail hétérogènes. De fait, les pouvoirs publics continueront d’inciter chacun à favorise le travail à distance. Un choix dont la conséquence sera de créer une résistance au changement de la part de certaines entreprises traditionnelles. Mais également de développer en parallèle de nouvelles formes d’entreprises, de coopératives, quasiment en full remote. Une situation qui aura pour conséquence de creuser l’écart entre entreprises flexibles et celles moins modernes.

Alors que le troisième scénario présente une flexisecurité souple permettant des réorganisations écologiques de l’activité des entreprises. Un cadre développant le télétravail ainsi que le travail indépendant. Enfin, le quatrième et dernier scénario s’attache à décrire une poursuite de la crise. Et cela, sans aucune réforme en profondeur du droit du travail. Une situation peu enviable dans la mesure où elle entrainerait une précarisation générale et le développement d’une économie circulaire informelle.