il y a 5 mois -  - 3 minutes

Congrès Télétravail : quand la Tech propose ses bonnes pratiques

Afin de développer au mieux le télétravail, les professionnels de la tech se réunissent au cours du Congrès Télétravail 2021. Des entreprises comme Stormshield, Whaller, Systnaps, Walter ou encore HBS Research y présentent leurs conseils et bonnes pratiques.

La récente crise sanitaire oblige les professionnels à adapter leurs modes de travail tout en adoptant une certaine dose de flexibilité au sein de leurs organisations. Chacune a ainsi développé de bonnes pratiques qu’elle pourra présenter au prochain Congrès Télétravail. Organisé en ligne les 22 et 23 juin 2021, l’événement, dont TECH IN France est partenaire, promet d’évoquer l’ensemble des problématiques inhérentes au télétravail.

télétravail TechTalks

Le Congrès Télétravail s’adresse principalement aux directeurs généraux, DRH ; DSI, RSSI mais également les directeurs immobiliers souhaitant déployer efficacement et sereinement la pratique du télétravail. L’idée est donc de se concentrer sur les impacts et les enjeux de ce mode de collaboration. Pendant deux journées, des cycles de conférences vont ainsi se succéder afin de déterminer les meilleurs moyens de déployer le télétravail.

Le besoin est en effet bien présent. Selon un sondage Ipsos réalisé en avril 2020, 61% des salariés français placés en télétravail travaillaient à distance pour la première fois contre 38% des salariés allemands et 37% des britanniques. Dans cette optique, le développement du travail à distance en France implique de nombreux enjeux auxquels les organisations devront trouver des réponses rapidement.

Les conférences à ne pas rater

Le télétravail est devenu, sans conteste, un moyen permettant aux entreprises de se développer et de poursuivre ses transformations. En ce sens, la conférence « Télétravail dans l’ère post-Covid : un moyen pour faire grandir les entreprises ? » accueillera le retour de HBS Research. Un sujet sur lequel, Blaise Heurteux, son fondateur s’est déjà exprimé. Il explique : « la forme du télétravail correspond avec le management décentralisé mis en place. Le référentiel se porte désormais sur le télétravail. Les personnes vont au bureau parce qu’ils ont des raisons de s’y rendre. Cela implique certes un réaménagement des locaux dans une logique de quantification de l’usage et de l’efficience des locaux. »

-> Pour en savoir plus : consulter le Webinar de TECH IN France à propos du télétravail : les entreprises Tech sont-elles prêtes ?

Autre rendez-vous, le télétravail emporte des conséquences en termes de cybersécurité. Un point qui anime l’éditeur Stormshield autour de la conférence baptisée « Cybermalveillance : comment s’en prémunir ? Enjeux, outils, méthodes ». Un thème majeur pour les professionnels qui abordent les usages et bonnes pratiques autour de la sécurisation des systèmes d’information.

De son côté, l’éditeur Systnaps présentera le 23 juin à 11h45 la conférence « Plateformes numériques et télétravail : pour quelle souveraineté de nos données ? ». Un sujet majeur pour le spécialiste de la conformité RGPD et du Data Management. De son côté, le réseau social Whaller animera le 22 juin à 9h30 la table-ronde baptisée : « Les outils du télétravail : une dématérialisation de la relation. Enjeux, apports et limite ».

Enfin, la société Walter dispensera aux professionnels un ensemble de conseils quant aux options disponibles en termes d’espaces de travail. Qu’il s’agisse en effet de bureaux, tiers lieux, d’espaces de co-working ou privés, les professionnels disposent désormais d’un véritable éventail des possibles.

TECH IN France en pointe sur le télétravail

En amont du Congrès Télétravail, TECH IN France a déjà publié de la documentation afin de conseiller les professionnels. L’association professionnelle a émis une vague de recommandation au sein d’un livrable baptisé « Les entreprises Tech sont-elles vraiment prêtes pour le télétravail ? ». Le document propose dix bonnes pratiques incontournables destinées aux professionnels. Est abordé par exemple la mise en avant du rôle du médecin du travail pour diminuer les éventuels effets délétères dus au télétravail. Le livrable met aussi en avant la sensibilisation collective. Elle permet d’éviter les préjugés concernant les télétravailleurs. Enfin, la mise en place de chartes rappelant le comportement que chacun doit adopter en matière de disponibilité et de collaboration est recommandé.

Outre l’organisation régulière d’un groupe de travail sur les thématiques RH, TECH IN France et ses adhérents a permis la tenue de nombreux webinars dédiés. Des responsables des ressources humaines peuvent ainsi livrer leurs retours d’expérience sur la manière d’aborder le télétravail. Des paroles précieuses pour qui entend modéliser de nouvelles organisations du travail.