il y a 4 mois -  - 2 minutes

Les entreprises en transition écologique les plus demandées

Selon une étude conduite par l’Institut CSA pour LinkedIn et l’ADEME, les entreprises qui ont engagé un processus de transition écologique intéressent davantage les salariés. Les mesures de sobriété numérique et de respect de l’environnement par les entreprises sont donc des facteurs d’adhésion forts.

Les questionnements autour de l’empreinte du numérique sur l’environnement, de la sobriété numérique ou encore des process de transition écologique sont au cœur des préoccupations. Les entreprises ont d’ores-et-déjà compris que ces volets pouvaient constituer un facteur d’adhésion à leur entreprise. Une étude de l’Institut CSA vient confirmer la tendance en faveur d’une meilleure inclusion de critères environnementaux dans les entreprises.

transition écologique étude Linkedin

C’est pourquoi une grande majorité des salariés sondés (88%) estiment que la transition écologique est un sujet important. De fait, les collaborateurs sont plus enclins à se tourner vers des entreprises soucieuses de l’environnement. Ou qui adoptent des démarches en faveur de la réduction de leur consommation.

Le rôle essentiel des collaborateurs

Arnaud Leroy, PDG de l’ADEME explique : « Cette étude montre à quel point les entreprises et leurs salariés ont un rôle à jouer dans la transition écologique. C’est pourquoi l’ADEME accompagne au quotidien les entreprises de toute taille. Sous forme de conseils, d’incitations financières, de partage de bonnes pratiques et de retours d’expérience. L’objectif est de motiver le plus grand nombre à s’engager dans la transformation de nos modèles économiques. »

De fait, la majorité des sondés considèrent que leur propre entreprise a déjà réalisé des progrès dans le domaine. Plus de la moitié d’entre eux mentionnent la mise en place d’espaces et méthodes de travail plus économes en énergie. Mais également des améliorations dans les méthodes de production. Enfin, ils témoignent de la volonté d’inciter à utiliser des modes de transports plus écologiques. Dernier volet majeur, nombreux soulignent la tenue d’actions de sensibilisation ou de formation à destination des salariés. Ces dernières permettraient l’émergence de bonnes pratiques.

Transition écologique : un besoin de formation et de pédagogie

Ainsi, l’étude révèle que 68% des salariés souhaitent être formés aux enjeux de la transition écologique dans leur entreprise. L’ADEME propose ce type de formation en abordant, par exemple, la démarche ACT (assessing low carbon transition). Elle permet également aux salariés d’être davantage sensibilisés aux questions environnementales. Il s’agit donc véritablement d’une démarche gagnant-gagnant. Le rapport montre que 78% des salariés choisiraient (à offres équivalentes) d’aller travailler pour une organisation engagée en faveur de la transition écologique.

transition écologique techtalks

Du travail doit donc encore être effectué en la matière. Seulement 17% des sondés précisent que leur entreprise propose des formations sur les enjeux relatifs à la transition écologique. Ce sont ainsi près des deux tiers des collaborateurs qui se déclarent en faveur d’une formation aux enjeux de la transition écologique.

Olivier Robillart