il y a 2 mois -  - 4 minutes

Comment Whaller, Oodrive, Outscale ont augmenté leurs activités et anticipé l’après Covid-19

Afin de faire face à la demande des professionnels et à la modification de leurs activités, les éditeurs font front commun. A l’image de Whaller, ils constatent une augmentation significative de l’utilisation de leurs outils et épaulent leurs clients dans l’utilisation pérenne de ces derniers. Elles anticipent également l’après-crise, notamment au travers d’applications mobiles.

Qu’il s’agisse de services cloud, d’applications mobiles ou de services en SaaS, les outils développés par les entreprises tech ont pris la mesure de l’enjeu. La crise sanitaire liée au Covid-19 et le confinement consécutif à celui-ci impose en effet de revoir en profondeur les habitudes de collaboration. Un effort certes lissé sur une période plus ou moins longue pour les entreprises en cours de transformation numérique. Mais le constat est toutefois présent, l’activité des éditeurs s’accroît fortement.

Covid-19 cloud applications TechTalks

Dans cette optique, les principaux opérateurs de cloud français tels que 3DS Outscale, OVH ou bien encore Scaleway ont mis en œuvre les mesures nécessaires afin de dimensionner leurs ressources face aux besoins. Ces acteurs se disent ainsi sereins quant à leur capacité d’assurer une continuité dans le suivi des opérations de leurs clients. Ils sont également en mesure de prendre en charge les éventuels pics de trafic sur les outils « surutilisés » tels que les outils collaboratifs (réseaux sociaux, chats…), les systèmes de communication (Webinars, réseaux IP…) ou les sites d’e-commerce.

Un constat que partage nombre de professionnels réunis au sein de TECH IN France. L’organisation développe des événements et un suivi personnalisé sur les questions de reprise d’activité avec des interventions de CEO du secteur.

A titre d’exemple, 3DS Outscale, de par sa certification ISO 27017 utilise des process lui permettant de provisionner en amont ses capacités IT en amont. Ce type d’anticipation peut alors autoriser le groupe à garantir à sa clientèle la poursuite des activités et développements en cours.

Une demande plus forte chez Whaller

Du côté des éditeurs de plateformes, certains outils se révèlent d’autant plus pertinents que la demande se fait plus forte. Whaller, réseau social et outil collaboratif par excellence, constate une recrudescence de l’emploi de ses services. La généralisation du télétravail fait en effet naître des besoins de ce type.

La demande est telle qu’elle atteint jusqu’à 400% de trafic supplémentaire

Thomas Fauré, CEO Whaller

Thomas Fauré, CEO et fondateur de Whaller explique : « Nous constatons depuis le début du confinement une augmentation plus que significative de l’utilisation de notre plateforme. Nos clients déjà présents y font appel davantage. A ceux-ci s’ajoutent de nouveaux utilisateurs. La demande est telle qu’elle atteint jusqu’à 400% de trafic supplémentaire. Nous nous positionnons sur le marché du travail avec des moyens modernes et de nombreuses fonctionnalités nécessaires comme la téléconférence, le partage de fichiers et la discussion en temps réel ».

Le constat est donc évident. Nombreuses sont les entreprises, notamment publiques à se tourner vers des outils similaires à ceux de Whaller. Pour y parvenir, la société a anticipé l’impact technique et technologique que cela impliquerait. Elle indique à ce titre avoir d’ores-et-déjà doublé les infrastructures techniques. Et prévoit de les tripler, voire quadrupler si la demande est au rendez-vous. Des services hébergés en propre sont ainsi disponibles au sein de l’application afin d’éviter toute saturation.

Des offres solidaires pour répondre aux besoins

Passées les premières heures du confinement de nombreuses entreprises ont ressenti le besoin de faire évoluer leurs modes de travail. Face à ce constat d’urgence, les éditeurs de logiciels ont lancé des offres solidaires. L’idée est que chacun puisse s’équiper de manière idoine.

Whaller a par exemple créé une offre spéciale gratuite baptisée Full Remote. Elle s’adresse particulièrement aux acteurs du système éducatif (écoles, collèges, lycées, universités, écoles de l’Enseignement Supérieur). L’objectif est de leur permettre d’assurer une continuité pédagogique. Les acteurs de la santé (hôpitaux, EHPAD, cliniques, médecins) sont également concernés tout comme l’ensemble du tissu des TPE/PME. L’idée étant ainsi de pouvoir assurer une continuité des activités professionnelles.

Thomas Fauré précise : « L’utilisation des outils numériques est particulièrement importante dans ces domaines. La logique collaborative dans l’Enseignement, par exemple, gagne du terrain. Le phénomène est passionnant à observer car il préfigure ce à quoi ressemblera l’entreprise de demain. En poussant les étudiants à utiliser des outils collaboratifs, ils seront d’autant plus enclins à y avoir recours lorsqu’ils seront sur le marché du travail. Les jeunes acteurs sont les décideurs de demain et disposent de la capacité de comprendre en quoi le numérique peut faire évoluer les choses ».  

L’appel gouvernemental entendu par les éditeurs

Le signal est sensiblement identique du côté d’Oodrive. Suite à l’appel du secrétaire d’État au numérique Cédric O, le groupe a rapidement fait preuve de flexibilité. Il a permis aux professionnels d’utiliser une partie de ses services. Oodrive offre ainsi à chaque entreprise qui en fera la demande un abonnement de 3 mois à sa plateforme de signature électronique. Cela ouvre l’accès à un pack de 100 signatures, sans engagement.

Nous souhaitons contribuer au maintien de l’activité des entreprises

Stéphane Ankaoua, COO Oodrive

Stéphane Ankaoua, Chief Operating Officer du groupe explique : « Dans un contexte de télétravail généralisé en cette période de fragilité, nous souhaitons contribuer au maintien de l’activité des entreprises. En mettant gracieusement notre plateforme de signature électronique à leur disposition pendant trois mois, nous espérons pouvoir leur faciliter encore plus le travail à distance ».

Dans cette même optique, Talentsoft propose un accès gratuit à sa plateforme de formation Talentsoft Academy pendant un mois entier. Nombreux sont en effet les clients qui ont sollicité l’éditeur dans le but d’implémenter une solution rapide de formation numérique. Pour répondre à cette demande, Talentsoft a ainsi conçu une offre spéciale. Il propose une expérience de formation digitale complète en seulement 5 jours. L’abonnement à la plateforme de diffusion et de création de contenus (LCMS et LMS) est offert gratuitement jusqu’au 30 Juin 2020.