il y a 2 mois -  - 3 minutes

CES 2024 : quelles tendances technologiques pour l’année ?

Le CES 2024 est l’occasion de prendre le pouls de ce que seront les innovations et tendances technologiques pour l’année. Si l’IA, en particulier générative, semble avoir le vent en poupe, d’autres outils tirent leur épingle du jeu.

Comme à son habitude, le CES 2024 de Las Vegas met en lumière plusieurs innovations. Ces dernières ont vocation à être diffusées dans les outils et services numériques, qu’il soient destinés aux professionnels ou au grand public. Cette année, le grand raout technologique accueille pas moins de 4 000 entreprises. Ces dernières mettent très généralement en avant l’apport de l’intelligence artificielle générative au sein de leurs outils.

CES 2023 Numeum TechTalks CES 2024

Ainsi outre l’arrivée de l’IA générative dans les produits électroniques destinés au grand public, en particulier les smartphones, des briques utilisables par les entreprises sont également mises en avant. Ces téléphones portables peuvent ainsi, par exemple traduire quasiment en temps réel les communications grâce à l’IA. Ces apports concernent également les PC qui voient une nouvelle touche dédiée s’ajouter aux claviers classiques.

L’IA générative partout

A noter que l’IAG s’introduit tout autant dans des appareils de type Alexa d’Amazon qu’au sein d’automobiles comme Volkswagen. Dans cette mouvance, Intel a, lors du CES 2024 annoncé sa puce axée sur l’IA pour le secteur automobile. Aussi et AMD axent leur stratégie sur l’automobile en tant que plateforme logicielle. Les nouvelles puces automobiles d’Intel sont conçues pour améliorer les expériences à bord des véhicules, telles que la navigation, les assistants vocaux et les commandes du véhicule.

Enfin, concernant la consommation, l’IA doit permettre d’améliorer les expériences d’achat via la réalité augmentée, les drones. Walmart permet par exemple d’utiliser la technologie pour la recherche et le réapprovisionnement des produits. Aussi, un assistant d’achat IA permet aux clients d’interagir avec un chatbot pendant qu’ils font leurs achats, de poser des questions et de recevoir des suggestions de produits personnalisées.

La santé connectée, toujours en vue

Autre tendance majeure et qui a le mérite de perdurer au fil des différentes éditions du Consumer Electronic Show figure la santé connectée. De nombreux nouveaux objets quotidiens comme des matelas, des balances, des oreillers sont présentés en avant-première. Certains sont particulièrement destinés à la gestion de la santé mentale (stress, dépression…) ou à la catégorie des séniors. On parle alors d’outils permettant à ceux souffrant de dégénérescence maculaire de retrouver une partie de leur vue ou de gants stabilisant les tremblements de la main, pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Semaine du numérique et des sciences informatiques Medintechs santé emploi Numeum TechTalks Photo de Chris Liverani sur Unsplash

Dans cette même optique, de nouveaux progrès relatifs à la télémédecine sont mis en avant. Certaines cabines intègrent, par exemple, un arsenal d’équipements permettant de réaliser des diagnostics à distance. On pense par exemple à l’ajout de stéthoscope, thermomètre, d’oxymètre et d’électrocardiogramme au sein d’une cabine connectée.

CES 2024 : vers une meilleure connectivité via les satellites

Outre la 5G, le CES 2024 fait la part belle aux « satphones ». Il s’agit de smartphones connectés au moyen de satellites destinés à un plus large public. Il s’agit principalement de pouvoir répondre à la demande de personnes situées dans des zones dans lesquelles la couverture mobile s’avère insuffisante. A en croire certains cabinets d’analyse tels que Deloitte, 200 millions de « satphones » pourraient être vendus cette année.

Le marché pourrait représenter une valeur de l’ordre de 2 milliards de dollars. Si les prévisions s’avèrent correctes. Pour autant, ce type d’appareil ne s’adresse qu’à une catégorie restreinte de population. Notamment au vu de leur coût élevé (et des puces nécessaires à la connectivité satellitaire).

Olivier Robillart