il y a 1 mois -  - 4 minutes

Xavier de Passemar, Momindum : « la vidéo retisse le liens entre salariés et la direction »

Véritable pépite de la création et de la mise en valeur de vidéos professionnelles, Momindum fait figure d’entreprise innovante. Avec l’essor des nouveaux modes de travail, l’entreprise permet de retisser les liens entre collaborateurs et leur direction. Un point capital, comme le souligne Xavier de Passemar, CEO de Momindum.

Après une année de croissance forte, quelle est la tendance pour 2021 ?

Xavier de Passemar : L’année passée a été marquée par une activité conséquente, mais surtout par une forte accélération. La création d’offres solidaires, en réaction aux besoins des professionnels a permis de mettre en valeur nos outils et de bénéficier d’une bonne visibilité. Bien que cela a généré relativement peu de chiffre d’affaires nouveau à très court terme, nous en tirons à présent les fruits.

A ce titre, le mois de décembre a été très positif, ce qui a permis à Momindum de réaliser un bon début d’année. Nos équipes ont permis la tenue de live vidéos rassemblant plusieurs milliers de personnes connectées au même moment. Une récente étude de la Harvard Business School, Office of Strategy Management a montré que la grande majorité des salariés ne comprenaient pas totalement la stratégie de leur propre entreprise. Il faut donc mettre en place des moyens permettant de mieux faire circuler l’information.

Xavier de Passemar, CEO de Momindum

Proposer des « Ask Me Anything » de deux heures en live est, par exemple, un bon moyen de faire redescendre l’information. Et cela sans intermédiaire aucun, si ce n’est la plateforme de diffusion. Cet attrait provient du besoin d’information qui s’est développé suite à la récente crise sanitaire. Nombre de collaborateurs ressentent le besoin de développer des contacts humains, ou tout simplement de se voir. La vidéo permet de retisser ce lien.

Ces moyens d’échange proposent désormais davantage d’interactivité, de partage humain… De vie en somme… Cela humanise les distances créées par le confinement ou le télétravail. Les échanges créés sont véritablement d’une qualité incroyable car ces moyens de communication cassent les barrières entre le top management et l’ensemble des collaborateurs.

Nos outils permettent également de consulter des vidéos à la demande. Le Replay constitue indéniablement un « plus », particulièrement demandé par les utilisateurs. Le temps moyen de lecture par ce mode est de 12-13 minutes. Quelle que soit la longueur du contenu. Cela signifie que le lecteur va à l’essentiel. Il consulte ce qui le concerne au plus près.

En quoi la vidéo constitue-t-elle un avantage pour les RH, la communication… ?

Les ressources humaines s’intéressent particulièrement à la vidéo dans la mesure ou elle permet d’aller vers les salariés. Les divisions marketing et communication comprennent à présent l’intérêt de se réapproprier leurs vidéos. A mesure que le nombre de salons professionnels diminue, les budgets sont reportés sur les moyens de générer des leads. La vidéo figure ainsi comme un bon moyen d’y parvenir.

Le média vidéo permet à présent de créer des call to actions, des leads et de qualifier ses propres contenus. Dans ce cadre, de nombreux services de marketing automation vont se développer. Momindum va ainsi proposer une solution qui s’intègrera à Hubspot. Dans un futur proche, de nouveaux formulaires vidéo ainsi que des connecteurs vers d’autres briques vont se développer.

Les entreprises sont-elles déjà matures face au média vidéo ?

Les professionnels sont en période d’apprentissage. Chacun découvre ce que permet de faire ce média si particulier. Nous constatons d’ores-et-déjà une évolution quant à la capacité de certains à réaliser des contenus sans moyens forcément importants. La phase de montage demeure encore certes complexe mais les évolutions sont bel et bien présentes. A terme, les outils de création de contenus vont être amenés à se développer. Des briques automatiques vont ainsi pouvoir s’implanter dans le B2B.

Quels sont les leviers de développement de Momindum ?

Notre objectif est de doubler notre chiffre d’affaires en deux ans. L’entreprise est actuellement en pleine phase d’investissement et nous entamons notre développement international. Celui-ci va se réaliser principalement sur le sol européen, avec un hébergement continental dédié. Certaines de nos offres seront proposées via des revendeurs, sinon au moyen d’offres packagées. Nous misons sur des solutions faciles à déployer et à packager. Notre travail sur le SEO et le référencement naturel est payant et permet de disposer d’une bonne visibilité en France, mais également à l’international.

A ceci s’ajoute le fait d’être une société française qui a la main sur ses serveurs. L’hébergement est local, sinon continental. Cela représente un atout indéniable pour nous et une demande véritable de la part de nos clients. Nombre d’entre eux ont de grands besoins en termes de confidentialité. Il est donc important de disposer d’une solution locale, même avec des acteurs tels qu’AWS et Akamai (pour le Content Delivery Network, ndr). Ces éléments demeurent très sécurisés et autorisent des bonnes montées en charge. Cela représente pour nous des gages de confidentialité et de qualité.