il y a 2 semaines -  - 2 minutes

Le Green Retail opère sa mue numérique et écologique 

Régulièrement visé comme consommateur de ressources, la grande distribution opère une mutation profonde. Grâce au Green Retail, des changements sont à l’œuvre. Ils sont grandement appuyés par l’apport du numérique dans une logique de réduction de l’empreinte environnementale. Nombreux sont donc les acteurs du marché à opérer des virages stratégiques dans ces directions. 

Les grandes enseignes du Retail ont saisi l’importance de revoir l’ensemble de leurs process. Qu’il s’agisse d’Auchan ou Carrefour, de nombreuses entreprises numérisent leurs activités à marche forcée. De la production à la distribution, l’ensemble de la chaîne de valeur est ainsi remodelée en direction d’une meilleure prise en compte des volets environnementaux.  

Depuis plusieurs mois, le marché de la seconde main connaît de nouveaux développements. Dans cette optique, il est logique de voir certaines grandes enseignes miser sur la récupération et la vente d’objets déjà utilisés. C’est le cas, par exemple d’Auchan. Le groupe a récemment prolongé son partenariat avec CompaRecycle pour encourager la revente de produits high tech usagés. 

Régulièrement visé comme étant consommateur de ressources, le secteur de la grande distribution et du Green Retail opère une mutation profonde. Des changements à l’œuvre grandement appuyés par l’apport du numérique dans une logique de réduction de l’empreinte environnementale. Nombreux sont donc les acteurs du marché à opérer des virages stratégiques dans ces directions. 

La marque part du constat élaboré par l’ADEME selon lequel les Français gardent plus de 130 millions d’anciens mobiles dans leurs tiroirs. Pour encourager une consommation moindre, avec moins de ressources, les magasins autorisent donc les consommateurs à revendre leurs anciens smartphones, tablettes, montres connectées, consoles de jeux ou notebook. Depuis juin 2012, Auchan a été le premier distributeur à utiliser un comparateur éco responsable sur la catégorie smartphones pour permettre à ses clients de bénéficier d’offres de reprise. L’idée est alors de donner une seconde vie à ces matériels. 

Carrefour : objectif accélération de la numérisation  

Lors de l’annonce du nouveau plan stratégique du groupe Carrefour, Alexandre Bompard, le nouveau Président et CEO de l’entité a résolument misé sur l’axe de la “Digital Acceleration for Retail and e-Commerce ». Une volonté forte et affirmée de générer des externalités positives grâce au numérique et au Green Retail.  

Le groupe dresse le constat que la récente crise sanitaire liée au Covid-19 a intensifié les usages en ligne. Carrefour note qu’à l’heure actuelle, ce sont désormais environ 3 millions de consommateurs qui utilisent des services en ligne du groupe. Pour répondre aux besoins générés par les 800 millions de visites annuelles, le groupe disposera d’une nouvelle infrastructure réseau full-cloud à l’horizon 2026. 

A terme, l’entreprise déploie une stratégie résolument omnicanale avec une optique d’accroissement des dépenses des consommateurs de l’ordre de 22%. De même, de plus en plus de clients optent pour des circuits-courts d’achat de biens. Et cela dans une logique dite de “quick commerce”. Se développent ainsi des micro-centres de ventes ou de dépôt de biens destinés à être livrés à domicile rapidement. Un changement des modes de consommation qui va de pair avec la revente de produits de seconde main.  

Le groupe entend opérer une transformation numérique responsable en proposant l’ensemble de ses propres outils en ligne, ou à proximité. Le tout étant majoritairement soutenu par un cloud privé. Selon la direction, l’objectif est donc de rendre l’ensemble de l’activité de Carrefour non-émettrice de carbone (stratégie zéro carbone). Un objectif devant être atteint d’ici 2040 (en 2030 pour la branche e-commerce). Un pari patent en somme.  

Olivier Robillart