il y a 2 semaines -  - 2 minutes

Economies d’énergie : les entreprises en route vers la sobriété

La majeure partie des entreprises, y compris celles agissant dans le numérique, sont prêtes à faire des efforts en faveur de la sobriété énergétique. Afin d’engager des économies d’énergie, un certain nombre de mesures peuvent être prises.

Une très grande majorité de grandes entreprises sont prêtes à conduire des mesures en faveur des économies d’énergie. Selon un sondage réalisé par l’institut Viavoice, le cabinet Les Temps Nouveaux pour Sopra Steria Next et Les Echos, ces dernières entendent faire œuvre de sobriété énergétique. Le document, réalisé auprès de 300 entreprises employant plus de 100 salariés est un indicateur de cette tendance lourde.

Ainsi, ces plans de sobriété énergétique passeront en premier lieu par des économies sur le chauffage et l’électricité. Les ETI et grands groupes (79 %) précisent entendre engager très prochainement des mesures visant à réaliser des économies d’énergie. 78 % agiront sur le chauffage, et 64 % sur l’électricité.

Photo by Riccardo Annandale on Unsplash Economies d'énergie TechTalks Numeum

Toutefois, les mesures visant à développer le télétravail ne font pas partie de l’éventail pris en considération. De même, seulement 21 % des structures interrogées comptent réduire les plages d’ouverture de leurs locaux.

Des mesures concrètes pour de véritables économies d’énergie

Ces volontés sont le signe d’une véritable sens des préoccupations par les professionnels, en particulier ceux du numérique. Intégré au sein du collectif Convergences numériques, dont Numeum fait partie, les entreprises du secteur se mobilisent en faveur de la sobriété énergétique. Au travers d’une série de recommandations, elles préconisent de réduire leur consommation d’énergie. Et de limiter ainsi l’empreinte écologique du numérique.

Ces recommandations doivent contribuer à atteindre l’objectif fixé par Emmanuel Macron de réduction de 10 % la consommation d’énergie par rapport à 2019. Une mission que l’ensemble des entreprises doivent atteindre d’ici la fin de l’année 2023. L’idée est ainsi de démontrer que ces dernières ont conscience de leurs propres responsabilités et de l’enjeu crucial relatif à la lutte contre le réchauffement climatique. Dans ce cadre, l’organisation représentative du numérique propose une série de mesures applicables dès à présent. Elle sont consultables à cette adresse.

Olivier Robillart