il y a 11 mois -  - 3 minutes

Digital flow Inetum : les nouveaux enjeux de la transformation numérique

Inetum dévoile avec l’Institut CSA l’étude digital flow portant sur la nécessité d’accélérer la digitalisation des entreprises. Un enjeu majeur pour la Tech alors que la transformation numérique ne semble pas encore suffisamment une réalité pour toutes les organisations. Explications.

Une nouvelle étude, réalisée par Inetum avec l’Institut CSA, vient poser des jalons prospectifs quant à la nécessité de mieux comprendre la transformation numérique des entreprises. Le document compare ainsi la compréhension et les attentes des dirigeants d’entreprise et des salariés, afin d’identifier et d’analyser les points de convergence ou les domaines où ces attentes divergent sur le sujet.

Etude du digital flow Inetum

L’objectif d’Inetum (ex- GFI) est ainsi d’accompagner les organisations, privées ou publiques, dans l’adaptation aux nouvelles attentes et nouveaux usages du digital afin de pouvoir tirer le meilleur de ce flow digital. C’est pourquoi l’étude de l’Observatoire du digital flow : « Quels sont les enjeux de la digitalisation des entreprises pour les dirigeants et les salariés ? » relève plusieurs points majeurs.

Dans ce cadre, pas moins de 79% des dirigeants d’entreprise sondés font de la transformation numérique un de leur enjeu quotidien. Pour plus de la moitié d’entre eux, l’objectif de ce mouvement est l’amélioration des process de travail. De même, 26% des collaborateurs estiment que la priorité doit être d’introduire de la flexibilité dans le travail. La possibilité de télétravailler est une attente particulièrement mise en avant. Tout comme, la collaboration au sein des équipes (24% des sondés), ainsi que sur les gains financiers que ces évolutions apportent à l’entreprise (24%). Enfin, 33% des dirigeants considèrent la priorité de maximiser et faciliter la relation client.

Maîtriser le « digital flow »

Vincent Rouaix, Président Directeur Général d’Inetum, précise : « Cette étude lève le voile sur un sujet que la pensée collective prend pour acquise. La transformation digitale est bien engagée même si ce n’est pas une réalité pour toutes les organisations. Mais dans cette période de bouleversements et dans un monde en perpétuel mouvement, c’est désormais la maîtrise du digital flow et notre capacité à s’y adapter qui s’imposent comme fondamentales. »

Les collaborateurs perçoivent également la transformation numérique comme un vecteur d’amélioration de la qualité de vie au travail. Elle permettrait à chacun de s’autonomiser davantage. Ainsi, 41% des collaborateurs souhaitent intégrer des outils favorisant la flexibilité et la collaboration. Pour 35%, cela passe par l’usage des outils d’organisation personnelle. 37% mentionnent ainsi les outils permettant de développer leurs compétences (formations en ligne, plateforme de partage de connaissance…).

Les best practices

La transformation numérique ne va cependant pas forcément de soi. L’étude digital flow d’Inetum indique qu’à peine plus de la moitié des actifs occupés jugent leur entreprise en avance en la matière. Une courte majorité estime que leur structure est en avance par rapport à ses objectifs (58%) ou son marché (62%).

Pour répondre à ces manques, Inetum propose des best practices simples. L’éditeur conseille en premier lieu de penser plus large et d’envisager toute la révolution du travail que cela implique. La numérisation permet en effet davantage que le travail à distance. Second enseignement, la transformation numérique recouvre à présent une dimension sociétale. Elle peut aider à la performance, et offre aux organisations la possibilité de définir de nouveaux standards de travail. Un travail de fond en cohérence avec les attentes des collaborateurs.