il y a 1 mois -  - 2 minutes

Comment le Digital Workspace permet de gagner en productivité et sérénité

Le monde du travail et le Digital Workspace ont considérablement évolué et la crise sanitaire que nous traversons a encore accéléré cette mutation. L’espace de travail que nous connaissions encore il y a quelques années a volé en éclats pour embrasser de nouveaux usages, tel que le télétravail.

Le bureau n’est plus le seul lieu de travail des équipes. Cette révolution s’explique également par l’explosion du digital dans notre quotidien et l’essor de la mobilité. Loin d’être un phénomène de mode, le sujet du Digital Workspace est une priorité pour nombre de décideurs. Selon une étude MARKESS by exægis fin 2019, 70 % des décideurs interrogés font état de la présence d’un Digital Workplace dans leur organisation.

Laurent Ostrowski, Responsable du pôle Digital Workspace chez Cegedim Outsourcing
Laurent Ostrowski, Responsable du pôle Digital Workspace chez Cegedim Outsourcing

Quelles étapes pour mener à bien son projet avec succès

Tout d’abord, il convient de se rappeler qu’il est nécessaire de concevoir son projet en prenant en compte la notion d’expérience utilisateurs. Ce point clé est stratégique et va profondément structurer l’approche de son projet. Mais ce n’est pas tout, il faut aussi évoquer toutes les composantes du Digital Workspace. On parle de la dimension Hardware, software, services, etc. Sur le sujet « matériel », impossible de ne pas prendre en compte tous les points d’accès au SI (ordinateur, smartphone, etc.).

Ne pas négliger la sécurité

Le Digital Workspace ne peut exister sans sécurité. En effet, travailler à distance depuis de nombreux terminaux ne doit en aucun cas représenter un danger pour le SI de l’entreprise. La bonne sécurisation et le pilotage de la flotte constituent donc un must-have. Il en va de même pour l’accès aux applications via la virtualisation (ERP, SIRH, solutions métiers, CRM, etc.). Ces dernières doivent nécessairement rester accessibles pour les collaborateurs, et ce, en fonction de leurs droits d’utilisation (une politique IAM-SS0 est alors conseillée). Sur ce point, il est important pour la Direction des Systèmes d’Information d’offrir ces garanties.

Gérer efficacement son parc

Au regard des éléments évoqués, on comprend aisément qu’une gestion fine et précise de son parc est indispensable. Cela permet de cartographier l’ensemble des actifs, gérer ses accès aux applications, déployer une politique de patch, etc. Il est fondamental de penser son projet dans une logique globale. Cela permettra de ne pas omettre de points indispensables pour pouvoir travailler efficacement en tout lieu et en totale sécurité.

Un environnement de travail complet qui prend en charge intégralement la mobilité permet de rationaliser les tâches des équipes informatiques. De son côté, pour améliorer son implication et sa productivité, le collaborateur a besoin d’un environnement de travail digital basé sur le contexte, fiable et suffisamment intelligent. Cela permet de proposer un accès, une vision et une performance adaptés au travail à accomplir. Une telle approche est particulièrement indiquée pour les entreprises du middle market et les grands comptes.

Cette tribune a été rédigée par Laurent Ostrowski, Responsable du pôle Digital Workspace chez Cegedim Outsourcing