il y a 3 mois -  - 2 minutes

Maureen Clerc, INRIA

Le laboratoire de recherche annonce la nomination de Maureen Clerc à la direction de son centre de Sophia Antipolis- Méditerranée. L’INRIA développe ses compétences dans le secteur de l’intelligence artificielle et des technologies numériques.

Maureen Clerc a pris ses fonctions à la tête du centre de recherche Inria Sophia Antipolis – Méditerranée. Nommée par Bruno Sportisse, PDG d’Inria, elle succède à David Simplot. Ce dernier prend la direction du 3IA Côte d’Azur.

Maureen Clerc, directrice du centre de recherche Inria Sophia Antipolis

Maureen Clerc est directrice de recherches Inria à Sophia Antipolis et ingénieur en chef des Ponts et Chaussées. Son objectif (projets Odyssee et Athena) était d’analyser et d’interpréter l’activité cérébrale. Ses domaines d’expertise vont du traitement du signal à la simulation numérique en bio-électromagnétisme en passant par les interfaces cerveau-ordinateur et leur utilisation clinique.(Maureen Clerc est directrice de recherches Inria à Sophia Antipolis et ingénieur en chef des Ponts et Chaussées. Son objectif projets Odyssee et Atena était d’analyser et d’interpréter l’activité cérébrale. Ses domaines d’expertise vont du traitement du signal à la simulation numérique en bio-électromagnétisme en passant par les interfaces cerveau-ordinateur et leur utilisation clinique.

Une belle alchimie

« Dans un centre de recherche Inria s’opère une belle alchimie alliant les mathématiques et l’informatique. Il s’y déploie un large spectre de créativité allant de la théorie à l’expérimentation, très souvent en interaction avec d’autres disciplines. J’aurai à coeur de poursuivre le travail engagé par mes prédécesseurs. Lidée est d affirmer le rôle fort de l’Inria en sciences du numérique », explique Maureen Clerc.

Diplômée de l’École Polytechnique en 1993, elle a soutenu un doctorat en mathématiques appliquées au sein de la même École en 1999. Elle dispose dune habilitation à diriger des recherches de l’Université de Nice – Sophia Antipolis en 2007. Elle a reçu le prix Pierre Faurre de l’Académie des Sciences en 2014.

De 2014 à 2018, Maureen Clerc a occupé le poste de déléguée scientifique adjointe du centre de Sophia Antipolis. Elle s’est impliquée dans le partenariat entre Inria et Université Côte d’Azur, en contribuant à la création de l’institut thématique d’Université Côte d’Azur NeuroMod pour la modélisation en neurosciences et cognition.