il y a 8 mois -  - 4 minutes

Luc Pallavidino, Yousign, « Nous apportons une réponse souveraine à la signature électronique »

Véritable pépite du marché de la signature électronique, Yousign fait figure de success story. En route vers la scalabilité, l’entreprise entend développer son réseau à l’international. Explications avec son CEO, Luc Pallavidino.

Quels sont les jalons du succès de Yousign ?

A la création de l’entreprise en 2013, notre objectif était celui de la démocratisation de l’usage de la signature électronique tout en respectant les contraintes juridiques et relatives à la sécurité. Nous avons ainsi obtenu de nombreuses certifications pendant nos deux premières années d’existence. Dès 2016, les certifications européennes ont proprement lancé notre développement commercial.

Luc Pallavidino, CEO de Yousign

Plus récemment, la levée de fonds de 3 millions d’euros nous permet d’asseoir la position d’acteur reconnu du marché. Cela accélère également de facto notre internationalisation. La success story de Yousign s’explique également au travers de rencontres fortes. En 2019, eFounders nous a rejoint au capital. La structure a racheté l’ensemble des parts de nos précédents investisseurs, à l’exception de celles des fondateurs, pour développer des ambitions nouvelles.

Cela nous permet de proposer une vision forte : celle d’apporter un développement durable, une hyper-croissance et une internationalisation poussée. Un ensemble constant sans oublier l’ensemble des développements produits SaaS en B2B. Cette phase est importante pour continuer à nous structurer et poursuivre nos investissements en Allemagne et en Italie.

La crise sanitaire a agi comme un accélérateur de la demande. Mais aussi de notre croissance. La preuve la plus tangible est le fait que la taille de nos équipes a plus que doublé. Cette team forte et solide nous permet d’aller plus vite et d’agir avec davantage d’efficacité.

Quels sont les éléments permettant à de générer davantage de croissance et se positionner en tant que scale-up ?

Notre objectif actuel est de travailler sur nos bases, nos fondations. Yousign se trouve donc à l’orée d’une nouvelle phase d’accélération. Les équipes sont renforcées, nous avons appris à recruter des profils variés, à mieux onboarder. L’objectif est que les équipes fassent véritablement partie de l’aventure et soient opérationnelles le plus rapidement possible. Il s’agit-là d’un changement profond. Nous étions jusqu’à présent habitués à recruter une dizaine de personnes par an. Nous sommes à présent à 10 nouvelles personnes par mois. Ce changement d’échelle amène de nouvelles perspectives.

signature électronique TechTalks

C’est pourquoi l’idée a été de mettre en place des process et des mécanismes pour accompagner ces changements. Tout en gardant notre ADN et notre culture de faire grandir les équipes en interne. L’organisation générale des équipes a été revue pour anticiper cette accélération ainsi que le visage que Yousign aura demain.

Tout cela n’aurait pas été possible sans process et sans outils logiciels nécessaires. Cela a, par conséquent, développé une expérience pour nettoyer et harmoniser le legacy. L’entreprise va poursuivre cette phase d’accélération en multipliant par 2,5 notre activité par rapport à 2019.

Quels leviers de croissance entendez-vous actionner en vue d’atteindre l’objectif d’être leader européen sur marché signature électronique ?

Nous cherchons à apporter une réponse souveraine au marché de la signature électronique. Les outils que l’on propose gèrent l’acte le plus engageant d’une entreprise, les documents les plus confidentiels… il est donc logique qu’existe une solution souveraine en la matière. L’enjeu est de taille car cela participe du fait que la signature électronique est un élément majeur pour toute entreprise.

Actuellement, de nombreuses professions se tournent vers ce type de solutions. Certaines industries comme la Banque, la Finance, l’Assurance ou l’Immobilier sont déjà avancées dans l’utilisation de nos process. Les professionnels du Droit (avocats, notaires…), les commerciaux, les RH ont des besoins importants en la matière. De nouveaux mouvements sont également à l’œuvre. Le télétravail par exemple fait naître des besoins pour ceux qui ont besoin de faire signer des documents à distance.

Quelles mesures Yousign entreprend en faveur des PME ?

Lors du premier confinement, nos équipes ont soudainement reçu un nombre impressionnant de demandes. Elles émanaient d’entreprises de toutes taille qui avaient fait le choix de s’équiper avec nos solutions. La partie tarifaire n’était alors pas la plus adaptée pour eux. Mais ils avaient toutefois besoin de numériser les signatures qu’ils réalisent chaque mois. Les résultats sont probants. Chaque entreprise qui est passée à la dématérialisation l’a conservée. La stabilité est donc un élément constitutif fort de notre marché.

Nous étions donc préparés au second confinement. L’offre PME mise en place pour cette occasion permet de véritablement accompagner ces structures, en particulier les plus fragiles. Nos services débutent avec une offre à 10 euros par mois, avec ou sans engagement. Cela permet de s’équiper à moindre coût. Une initiative qui a été bien reçue. Les retours émanant des professionnels sont très positifs. De notre côté, cela permet à Yousign de capter de nouveaux clients, en dehors même d’une situation de crise.

Il s’agit-là d’un plan de solidarité bienvenu en cette période. Celui-ci doit permettre de lever les derniers freins au télétravail en rendant possible une activité à distance.