il y a 1 mois -  - 2 minutes

Jean Ferré, SINEQUA

Sinequa appuie à nouveau sa stratégie de conquête. L’entreprise spécialisée dans la recherche et l’analyse de données basées sur l’IA nomme Jean Ferré au poste de Co-Chief Executive Officer et directeur marketing par intérim. Il officie aux côtés d’Alexandre Bilger.

Sinequa structure sa direction. L’éditeur spécialisé dans les bases de données en IA annonce la nomination de Jean Ferré en tant que Co-Chief Executive Officer et directeur marketing par intérim. Il officie aux côtés d’Alexandre Bilger. Il s’agit d’un retour aux sources pour le responsable car son retour est motivé par la stratégie de transformer les plateformes d’enterprise search en un écosystème d’assistants basés sur l’IA générative.

Jean Ferré, Co-Chief Executive Officer de Sinequa.

Sa mission sera de se charger des activités commerciales et marketing à l’international. Mais également des partenariats. Alexandre Bilger pilote la vision et la stratégie de développement technologiques.

De son côté, Alexandre Bilger explique : « Le séisme qui touche actuellement le marché des grands modèles de langage crée des paradigmes de travail entièrement nouveaux qui reposent sur la technologie de l’enterprise search. Sinequa dispose d’excellents atouts pour tirer parti de cette évolution et, dans ce contexte, la solide expertise technique dont dispose Jean Ferré, ainsi que sa riche expérience en gestion d’équipe et de développement d’écosystèmes, nous aidera à transformer nos offres reposant sur l’IA. Son retour chez Sinequa est une vraie satisfaction et je suis impatient de m’appuyer sur son expérience pour étendre l’écosystème Sinequa Assistant et apporter toujours plus de valeur à nos clients, nos partenaires et aux autres parties prenantes de notre écosystème. »

Le fondateur revient aux sources

Jean Ferré est cofondateur de Sinequa aux côtés d’Alexandre Bilger en 2005. Il avait alors occupé le poste de CEO et Président jusqu’à 2010. Après son départ, il fut executive vice-president de SBU Digital Services et de Chief Data Officer (CDO) d’IN Groupe. Le responsable a aussi été directeur général et vice-président de Thales. Il supervisait les activités de R&D et les sites de fabrication et d’ingénierie du Groupe en Chine, en Inde, aux États-Unis, en Australie et en Europe.

Le responsable a également officié chez Boston Consulting Group et Microsoft.

Olivier Robillart