il y a 2 semaines -  - 3 minutes

Elie Zgheib, Smartside : “Je ne crois pas au télétravail pour tous”

Passer d’une organisation en présentiel à un mode dans lequel le télétravail est omniprésent, voilà le défi auquel s’est confronté Smartside. Elie Zgheib, co-fondateur de l’éditeur spécialisé dans les réseaux intelligents nous confie que ces nouvelles méthodes n’ont d’efficacité que dans la mesure où elles sont correctement définies en amont. 

Pourquoi la perspective du développer le télétravail a-t-elle reçu un accueil moyennement favorable dans votre société ? 

Nous sommes une entreprise de taille modeste et les interactions entre collaborateurs sont fortes. Elles sont le ciment des relations entre pairs car elles permettent de travailler de concert et d’avancer rapidement vers le même objectif commun. Le télétravail a, par quelques égards, rendu fatigants et parfois complexes, ces échanges nécessaires au bon fonctionnement d’une entreprise pérenne. Jusqu’à présent il ne suffisait que de se rendre au bureau pour participer à ces échanges. Mais la circulation de certaines informations est devenue plus complexe avec le développement télétravail. 

Télétravail TechTalks

Nos collaborateurs sont, en grande majorité, des ingénieurs. Même si nous avions anticipé le confinement, nous avons mis en place des points hebdomadaires communs afin de faciliter les relations entre chacun. Il peut s’agir de points thématiques sur des sujets techniques, d’organisation ou sur des volets plus personnels. Cela a permis de maintenir un lien certain. 

Notre constat provient également du fait que nous disposons de deux typologies de collaborateurs. La première, principalement des personnes sans enfants, lient le télétravail à d’importants bénéfices en termes de gain de temps. La seconde, par contre, a besoin de maintenir un lien social fort entre collègues du fait notamment des sollicitations familiales importantes. 

La conclusion est qu’il demeure compliqué de tirer des conclusions nettes sur le sujet. Lors du confinement, la présence d’enfants au domicile de nos collaborateurs a été un élément de complexité majeur. Ce télétravail subi ne reflète pourtant pas la réalité du télétravail dans une optique de long terme. C’est pourquoi nous ne dégageons pas de tendance nette et précise sur le sujet car des questionnements persistent. 

Comment Smartside est passé du rien au tout télétravail ? Est-ce durable dans le temps ? 

Il s’agit avant tout d’une question d’organisation. Le point majeur étant que l’information ne doive pas se perdre et circule correctement entre tous. L’idée directrice étant qu’une personne ne passe pas trop de temps à chercher l’information qu’il souhaite. Et ce qu’il soit en présentiel ou en télétravail.  

Pour en savoir plus, TECH IN France publie un Livre Blanc baptisé Télétravail : Les entreprises tech sont-elles prêtes

A titre personnel, je ne suis pas un énorme croyant dans le télétravail pour tous. Il s’agit d’un mode qui doit s’ajouter aux autres pour rendre possible et faciliter le travail de demain. Nous sommes peut-être même dans la pente descendante de la “hype cycle”. La nature du travail étant différente en fonction des métiers, il est logique que le télétravail ne s’adapte pas réellement pour tous. Se posent en premier lieu des questionnements autour des individus qui réalisent le travail. Le concept peut être éventuellement individualisé mais il faut en définir des limites.  

Jusqu’à présent, nombre d’entreprises ont été saisies par l’opérationnel et n’ont pas été en mesure de prendre de la hauteur et du recul face à ce phénomène. Mais les lignes vont probablement bouger dans les prochaines années et des solutions de long terme sont résolument appelées à se mettre en place.  

Le télétravail n’est donc pas aisément généralisable ?  

La proactivité est extrêmement clé. Nous avons procédé à des ajustements en interne afin de rendre les interactions les plus simples possibles. Le choix s’est également porté sur le fait de donner davantage de responsabilités à chacun et aussi sur le fait d’adopter des techniques de développement très recherchés par les ingénieurs logiciel. L’optique est évidente.

Il s’agit de pouvoir attirer de nouveaux talents. Smartside rivalise en termes de liberté individuelle avec d’autres éditeurs majeurs du secteur car nous favorisons l’épanouissement de la liberté créatrice. Par ce fait, nous sommes à même de rendre le télétravail plus attractif. 

Comment maintenir une cybersécurité suffisante en télétravail ? 

Faire preuve de résilience a été le maître-mot ces derniers mois. Au sein de Smartside, notre population était déjà sensibilisée aux règles de cybersécurité. Mais il a tout de même fallu procéder à certains rappels comme le chiffrement des disques durs, la fermeture des sessions, éviter de travailler dans des espaces ouverts (cafés…) ou de faire attention dans le train. 

Par manque de prévoyance, de nombreuses sociétés ont fait face à des dysfonctionnements de leurs outils comme le manque de robustesse d’un VPN par exemple. Elles sont posées ces questions tardivement, ce qui a accru le cyber-risque. Nous avons atteint un niveau de sécurité acceptable quand bien-même ce processus est toujours en cours d’amélioration. Pour y parvenir, nous avons mêlé des outils performants au sein de collaborateurs particulièrement au fait de ces questions.s