il y a 3 semaines -  - 2 minutes

Cécile Limal, Mobilis : « Votre voix aussi est une donnée personnelle »

Le RGPD constitue indéniablement un support pour la confiance de chaque professionnel. Toutefois, chacun doit savoir quels éléments et attributs sont réellement couverts par le texte. Eléments de réponse avec Cécile Limal, CEO de l’éditeur Mobilis.

Pour veiller à la conformité RGPD, il est préférable de bien en connaître ses tenants et aboutissants. C’est pourquoi l’éditeur Mobilis fait montre de pédagogie en la matière. L’entreprise spécialisée dans la mise en relation dans le cadre de castings (cinéma, jeux vidéo…) a ainsi mené une étude sur le sujet.

Les résultats sont pour le moins intéressants. 82% des sondés ne savent pas que leur voix (utilisée lors de castings) est une donnée à caractère personnel. Cet attribut est alors soumis au RGPD. La connaissance et la vision du RGPD manquent donc encore en France.

Cécile Limal, CEO de Mobilis explique : « Il est nécessaire que chacun puisse correctement exercer ses droits. Il s’agit-là d’un élément majeur de la confiance. En matière de B2B, le texte permet d’éviter de courir des risques financiers ou de perdre ses bases de données. De même, un client sera rassuré si vous justifiez d’une bonne observance des règles « .

Un besoin de pédagogie

Un besoin de pédagogie est donc prégnant. Les entreprises en particulier doivent continuer d’être sensibilisées sur la question et l’impact consécutif. La grande force du RGPD est en effet de pouvoir redonner du pouvoir. Il confère une véritable liberté d’agir aux professionnels et de reprendre le pouvoir sur ces données. Les logiciels permettent ainsi de reprendre ce pouvoir.

Toujours est-il que les entreprises doivent rester conscientes de leur impact sur l’ensemble de la chaîne de production. Cécile Limal explique : « Il faut sécuriser toute la chaîne de communication des données. L’enjeu est important car une seule faille peut contribuer à affaiblir la totalité des process« .

Sécuriser la totalité de la chaîne de production demeure donc un pari permanent donc chaque entreprise doit se saisir. Un engagement tenu par les éditeurs qui contribuent à rendre davantage robuste cette ligne de conformité au RGPD.